Au lendemain de la tabaski, les éboueurs toujours à la tâche

SOCIÉTÉ– D’habitude les ordures étaient le casse des populations au lendemain de la tabaski. Pour cette année les agents de la propreté municipale se sont mis à la tâche et ont travaillé même le jour de la fête. Notre équipe a suivi l’itinéraire de ces éboueurs qui travaillent dans des conditions difficiles et dans un contexte de pandémie.

 

GMS / Souleymane Diallo

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *