BIGNONA: Plus de soutien pour les jeunes et les femmes du Fogny

SOCIÉTÉ-Les villages du nord Sindian ont souffert du conflit casamançais et ont accusé un grand retard sur le plan économique. Pour relancer la zone, il faut s’appuyer sur les jeunes et les femmes à travers des projets et financements. C’est la conviction d’Ansoumana Sané, secrétaire général de Limak AIBD Suma. Il était le parrain de la finale de la zone 8 de Sindian.

GMS/ Lamine Badiane et Ali Diop

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *