Ebola en Guinée: ce qu’il faut savoir!

La réapparition du virus Ebola en Guinée est à la une de tous les journaux. Déjà trois morts dans la région sud du pays où les premiers cas ont été enregistrés.

La situation est prise très au sérieux par les autorités. A N’Zérékoré où les premiers cas sont notés, l’administration a appelé à une réunion d’urgence sanitaire qui a abouti à la mise en place d’un plan de riposte.

Les causes de la résurgence du virus ne sont pas encore connues. La direction de la planification de N’Zerékoré précise que c’est au début du mois de décembre dernier que la patient Zéro (une infirmière de 51 ans) s’est présentée au centre de santé de Gouéké avec des vomissements et de la diarrhée. Le diagnostic qui lui vait été posé avait conclu à une anémie sévère.

Des dispositions urgentes ont été prises ; et, dans le cadre de l’application de ces dispositions, nous nous sommes retrouvés ce matin pour que tous les points qui ont été retrouvés ou omis soient rétablis, que chacun soit opérationnel sur le terrain. Dr Hélène Sira Guilavogui, chargée de formation, planification et recherche à la direction régionale de la santé de N’zérékoré.

Le Premier ministre assure que la Guinée dispose de moyens nécessaires pour faire face à la fièvre hémorragique Ebola. Ibrahima Kassory Fofana appelle les guinéens à ne pas céder à la panique et les encourage à respecter les gestes barrières contre le virus.

Pour le moment, l’application des mesures barrières est une nécessité pour lutter contre la pandémie en attendant de disposer du vaccin. La Guinée ne dispose pas de stock, l’acquisition des doses devient une urgence et les autorités sont à pied d’oeuvre selon leurs dernières communication.

L’OMS est en état d’alerte et est en contact avec le fabricant [d’un vaccin] pour s’assurer que les doses nécessaires sont disponibles le plus rapidement possible pour aider à lutter contre l’épidémie. Georges Alfred Ki-Zerbo, Représentant de l’OMS en Guinée

Entre 2013 et 2016, plus de 11 000 personnes sont mortes lors de l’épidémie d’Ebola en Afrique de l’Ouest, qui a débuté en Guinée.

GMS/Souleymane Diallo 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *