Guinée : Mamady Doumbouya, nouveau maître du pays?

En Guinée, après la chute et l’arrestation du président Alpha Condé, le pays a un nouveau maître : Le Colonel Mamady Doumbouya. C’est lui qui a revendiqué dans une vidéo devenue virale le coup d’Etat contre le président Alpha Condé. Il dirige depuis 2018 en qualité de Commandant le Groupement des forces spéciales, une unité d’élite de l’armée guinéenne particulièrement entraînée et équipée.

Originaire de la région de Kankan, ce Malinké est un produit de l’armée Française, dont il est un ancien légionnaire. Il est également passé par l’Académie de Sécurité Internationale en Israël, l’Ecole d’application de l’infanterie au Sénégal, ainsi qu’à Libreville ou il a suivi une formation d’officier d’Etat-major. Il a également à son actif plusieurs missions dans des foyers de guerre comme l’Afghanistan, la Côte d’Ivoire, Djibouti et la République Centrafricaine. Il est rappelé en 2018 en Guinée par le président Alpha Condé pour Commander le tout nouveau Groupement des forces spéciales de l’armée Guinéenne.
Seulement, il travaille à rendre le Groupement des forces spéciales moins dépendant du ministère de la Défense nationale, ce qui suscite la méfiance du pouvoir guinéen. De plus en plus, les relations entre le Colonel Mamady Doumbouya et le pouvoir de Conakry se tendent. Au cours du mois de mai 2021, des rumeurs font même état de son arrestation. Une rumeur qui s’avèrera infondée.
Il faudra attendre le 5 septembre 2021 pour à nouveau entendre parler de lui. Dans une vidéo, c’est lui qui annonce l’arrestation du président Alpha Condé, la suspension de la Constitution et du gouvernement, ainsi que la fermeture des frontières.
Pour justifier son coup de force, il évoque la situation socio-politique et économique du pays, le dysfonctionnement des institutions républicaines, l’instrumentalisation de la justice, le piétinement des droits des citoyens. Dans la foulée, il proclame la mise en place d’un Comité national du rassemblement et du développement (CNRD).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *