[Podcast ]: Journée Mondiale de la Liberté de la Presse. Plateau Spécial sur GMS FM

De quoi souffre la presse sénégalaise ? C’est la question qui peut résumer le contenu des échanges que vous entendrez dans les minutes à venir.

Quatrième pouvoir et outil essentiel qui a assuré l’alternance au Sénégal en Mars 2000, la presse sénégalaise vacille et ceci est mauvais signe pour une démocratie en devenir.

49e place au classement de reporters sans frontières, le Sénégal ne traitent pas convenablement ses soldats de l’information. Les journalistes alertent d’un recul du respect de la liberté d’expression. La preuve, demain dans toutes les capitales régionales, plumes, micro et caméras feront focus sur le mémorandum de la presse.

A la veille de la journée Mondiale de la liberté de la presse et du Sit-In des acteurs de la presse, le Groupe Médias du Sud donne la parole à la convention des jeunes reportes du Sénégal et à l’association des professionnels de l’information et de la communication de Ziguinchor.

Que contient le mémorandum de la presse ? Quelles sont les alertes de la presse pour une mise en place de médias structurés pour l’épanouissement de tous. Diagnostic donc d’un grand corps malade ; qu’est la presse Sénégalaise.

Les invités :

  • Aliou Cissé, le secrétaire général de l’association des professionnels de l’information
  • Ansouma Dasylva, on ne le présente plus. En plus d’être journaliste dans cette maison, il est le coordinateur de la convention des jeunes reporters ici à Ziguinchor,
  • Et au téléphone avec Mouhamed Tidiane Ndiaye, journaliste à l’APS et président de l’APIC et ACCE sud de la convention des jeunes reporters du Sénégal.
  • Présentation : Souleymane Diallo



		

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *