Presse nationale : Les questions Politiques toujours à la Une

Les quotidiens parvenus ce week-end à l’APS ont largement épilogué sur des questions politiques, en commentant notamment les jeux d’alliance au lendemain des élections législatives du 31 juillet dernier.

Le journal Enquête place le curseur sur ’’les limites’’ de la coalition présidentielle, Benno Bokk Yaakar, en parlant de ’’déclin continu des alliés’’.

’’Si elle a battu tous les records en matière de longévité des coalitions politiques au Sénégal, la force de Benno Bokk yaakar repose de moins en moins sur l’électorat des alliés (…), devenus des géants au pied d’argile’’, commente le journal.

Ce dernier constate que, ’’sur le papier, elle (BBY) est un mastodonte composé d’historiques et très grands partis qui ont, pendant des décennies, fait l’histoire politique du Sénégal. Mais, électoralement, la coalition Benno Bokk Yaakar n’est plus que l’ombre d’elle-même’’.

Walf quotidien s’inscrit dans la même perspective en parlant d’une ’’majorité étriquée à l’Assemblée nationale’’.

’’Macky sous la menace de ses alliés’’, écrit Walf quotidien. Il soutient que le président devra ’’les manager avec tact pour ne pas les frustrer et les jeter dans les bras de l’opposition’’.

’’Très cosmopolite, la coalition de Macky Sall est composée de partis politiques qui ne lui sont pas forcément d’un apport politique en termes de poids électoral mais qui son devenus une épine dans son pied, eu égard aux résultats des élections législatives du 31 juillet dernier’’, ajoute le journal Walfquotidien.

Le journal l’As disserte sur ’’les possibles retrouvailles’’ de la famille libérale.

En commentant le ’’ralliement’’ de Pape Diop à la coalition Benno Bokk Yaakar, le journal note que ’’seuls les « Wade » manquent à l’appel des retrouvailles libérales’’.

Il fait allusion à l’ancien président, Abdoulaye Wade tête de liste nationale de la coalition Wallu Sénégal qui continue à revendiquer son ancrage dans l’opposition.

Selon le journal l’As, ’’cette décision très commentée du président de Bokk Gis Gis qui a adhéré au Pds dès sa création en 1974 vient confirmer davantage les suspicions de plusieurs analystes qui pensent que les retrouvailles de la famille libérale sont devenues plus que probables’’.

L’As convoque notamment le ralliement de Pape Diop qui était pratiquement ’’l’un des derniers mohicans du Pds à part le pape du sopi et son fils Karim Wade’’.

L’ancien maire de Dakar a récemment donné sa voix parlementaire à la coalition au pouvoir et lui offre par la même occasion, la majorité à l’hémicycle après des élections législatives âprement disputées.

Le journal Vox Populi ouvre ses colones au directeur de campagne de la coalition Wallu, Mamadou Lamine Thiam qui assure que ’’Wallu veut continuer sa collaboration avec Yewwi à l’Assemblée’’.

Après l’annonce du leader de la coalition Bokk gis Gis/Liguey, Pape Diop, de rejoindre la coalition présidentielle, c’est au tour d’Aar Sénégal de déterminer sa position.

’’La coalition Aar Sénégal, résolument dans l’opposition, jouera pleinement son rôle dans la volonté commune des leaders d’apporter de vrais changements de paradigmes dans la manière de faire fonctionner l’Assemblée nationale et de représenter le peuple sénégalais’’, écrit Vox Populi.

Le journal Le Quotidien a choisi de parler du phénomène de cumul de mandats électifs.

’’YAW-non cumul des mandats : l’heure des actes’’, barre le journal à sa Une.

Le journal relate que ’’la principale coalition de l’opposition s’est engagée dans sa charte, à ne pas accepter de cumul des mandats de député et de maire’’.

’’Au vu des contraintes que cet engagement impose à certaines de ses figures les plus importantes, on se demande si ces personnalités pourraient tenir leur parole ?’’, s’interroge Le Quotidien.

Une femme élue doyenne de la Faculté de droit de l’UCAD

Le quotidien national le Soleil a pour sa part mis en exergue la professeure Aminata Cissé Niang, nouvellement installée dans ses fonctions de doyenne de la Faculté des sciences juridiques et politiques de l’Université Cheikh Anta Diop de Dakar.

’’Mme Niang entre ainsi dans l’histoire en devenant la première femme à occuper le poste de doyen de cette Faculté’’, commente le journal.

Son prédécesseur, le professeur Alassane Kanté souligne que l’élection de Aminata Cissé Niang à la tête de cette faculté ’’va servir d’exemple en matière de promotion de la femme dans la gouvernance universitaire’’, renseigne le Soleil.

Walfquotidien s’intéresse également aux petits boulots qui attirent les élèves et les étudiants en période de vaccances.

’’Les grandes vaccances ne semblent pas être un temps de repos pour de nombreux étudiants et étudiantes dont les parents ne sont pas nantis’’, éclaire le journal.

Il souligne qu’entre travail domestique, Thiak-Thiak, vente de friperie, ’’à chacun son job d’été pour pour subvenir à ses besoins et préparer la prochaine rentrée scolaire’’.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.