Sandiniery : un poste de santé de 80 millions peine à fonctionner faute de personnel

SANTÉ- C’est une localité très enclavée qui a toujours souffert de son enclavement, Sandiniery, un village situé dans la commune de Karantaba, département de Goudomp, Sandiniery est un village très enclavé et qui souffre encore de son enclavement malgré qu’il soit à seulement  deux kilomètre de la capitale régionale, Sédhiou.

Dans ce village l’accès au soin de santé est un véritable problème. Les populations sont laissées à elle-même, et en l’absence de l’Etat elles se sont organisées pour construire un poste de santé  à la sueur de leur front. En effet en plus des cotisations collectées au niveau local, ils ont pu bénéficier grâce à l’implication de l’ONG ADAIC  d’un appui financier de  quatre-vingt mille francs CFA nécessaire pour la réalisation de cet établissement sanitaire. Ce poste de santé est déjà construit et équipé, le logement réservé à la sage-femme est également construit,   mais jusqu’à ce jour ce poste de santé  peine à fonctionner pour faute de personnel qualifié pour assurer les soins. Chose que les populations ne comprennent pas jusque-là et interpellent les autorités compétentes au premier rang le président de la République pour l’affectation du personnel soignant.

Très remonté par cette attitude de l’Etat qu’il ne comprend pas jusque-là,  Fossary Souane, coordonnateur de ce projet craint de voir ses partenaires se retirer de ce projet : « Nous redoutons l’arrêt des financements de nos partenaires. Si toutefois fois, les autorités administratifs et sanitaires de la région de Sédhiou ne prennent pas la décision d’affecter un personnel de santé qualifié dans ce poste de santé qui a engloutit  près de 80.000.000 FCFA grâce à une coopération avec Barcelona, rien que pour la construction et l’équipement » a-t-il fait savoir.

 

Vieux Souane, secrétaire général de l’association du coopérative de femmes de Sandiniery de rebondir sur la même préoccupation  «Nous lançons un appel aux autorités en charge de la question de nous venir en aide afin que Sandiniery puisse retrouver un nouveau souffle, après tant d’année de souffrance  ».

 

En attendant une suite favorable à ces appels pressants les populations de Sandiniery prennent leur mal en patience, tout espérant une suite favorable.

 

 

 

GMS/ Ansoumana Dasylva

 

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *