Ziguinchor : indignation des femmes du bois sacre

CULTURE-Les responsables des différents bois sacrés de femmes de la région de Ziguinchor indignées par l’usage de leur nom et parures par d’autres femmes dans les récentes  manifestations violentes, sont sorties de leur réserves pour clarifier leur position et rôle. Elles ont choisi de se retrouver nuitamment à Dialanbantang pour  jouer leur partition dans la pacification du climat tendu, non sans se démarquer des positions partisanes que certains commencent à leur coller au cou.

Marie Rosalie Coly, présidente régionale des bois sacrés s’en est ouverte à Cheikh Tidiane Cissé.

GMS / Cheikh Tidiane Cissé

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *