«Ce n’est plus le pays qu’il était» : Toni Kroos pointe du doigt l’insécurité en Allemagne

Toni Kroos, qui a disputé le dernier match de sa carrière eu quart de finale de l’Euro 2024 face à l’Espagne, s’est penché sur la question de l’insécurité en Allemagne.
 
Une sortie très remarquée. Désormais retraité des terrains de football, après l’élimination de l’Allemagne, vendredi, en quart de finale de l’Euro 2024 contre l’Espagne, Toni Kroos s’est épanché sur les problèmes de sécurité outre-rhin. «Je pense toujours que l’Allemagne est un grand pays. Nous aimons vraiment être là-bas, mais ce n’est plus tout à fait le pays qu’il était il y a peut-être 10 ans», a déclaré le milieu de terrain, qui vit en Espagne depuis dix ans, dans le podcast «Lanz & Precht» de la chaîne allemande ZDF diffusé sur Youtube.
 
 
 
Et ce sentiment de sécurité qui a disparu est l’une des raisons qui a poussé le champion du monde 2014 à rester vivre de l’autre côté des Pyrénées plutôt que de revenir vivre en Allemagne malgré la fin de sa carrière. «Si quelqu’un me demandait, si je laisserais plutôt sortir ma fille à 23h en Espagne ou dans une grande ville allemande, je dirais plutôt en Espagne. Elle n’aurait probablement pas autant de soucis», a indiqué Toni Kroos, père de trois enfants.
 
 
Et s’il estime que «cela ça ne signifie pas qu’il n’y a pas de problèmes en Espagne pour autant», Toni Kroos et sa famille se sentent comme chez eux en Espagne et à Madrid.
 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.