Élections à la CAF: candidatures d’Ahmad, Omari et Zetchi rejetées par la FIFA

SPORT- La Commission de contrôle de la Fédération internationale de football (FIFA) a rejeté les candidatures d’Ahmad, de Constant Omari et de Kheïreddine Zetchi pour les élections de la Confédération africaine de football (CAF) prévues le 12 mars 2021 à Rabat. Le premier, déjà suspendu par la FIFA, briguait un second mandat à la tête de la CAF, tandis que le deuxième, actuel patron par intérim du foot africain, visait un siège au Conseil de la FIFA, comme Zetchi.

Surprise, Constant Omari, l’actuel président par intérim de la Confédération africaine de football (CAF), ne pourra pas briguer un nouveau mandat au sein du gouvernement du football mondial (Conseil de la FIFA). La Commission de contrôle de la Fédération internationale de football (FIFA) a en effet rejeté, ce 26 janvier, sa candidature pour les élections à la CAF prévues le 12 mars 2021.

 

Dans un courrier adressé à l’administration de la CAF, le patron de la Commission de Contrôle de la FIFA, Mukul Mudgal, indique que le Congolais n’est pas « éligible » en raison « d’une enquête formelle en cours par la commission d’éthique de la FIFA ». Constant Omari fait certes l’objet depuis plusieurs semaines d’une enquête de la justice interne de la FIFA. Mais il n’a pas été condamné.

 

Mukul Mudgal indique que le patron du football algérien ne pourra pas davantage prétendre à une place au sein du Conseil de la FIFA. Selon sa Commission, qui a évalué les dossiers des candidats au prochain scrutin de la CAF, Kheïreddine Zetchi, a omis de «signaler des sanctions imposées par la CAF et la Ligue de football professionnel d’Algérie ». LIRE LA SUITE

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *