Le CORED invite les médias à veiller à l’équilibre entre les candidats

Le Conseil pour l’observation des règles d’éthique et de déontologique (CORED) invite les médias à veiller à l’équilibre entre les différents candidats en lice dans le cadre de la couverture de la campagne pour les élections locales du 23 janvier prochain.
Dans un communiqué transmis à l’APS, le CORED dit avoir constaté avec « étonnement » que le samedi 8 janvier, premier jour de la campagne électorale, cinq quotidiens (L’As, Vox Populi, Lii Quotidien, Source A et Kritik’) « ont consacré leurs principales Unes à Monsieur Abdoulaye Diouf SARR, candidat de la coalition Bennoo Bokk Yaakaar (BBY) à la mairie de Dakar ».
« Tout en respectant les choix éditoriaux des uns et des autres », l’organe d’autorégulation « se demande comment cinq quotidiens peuvent se retrouver à consacrer, le même jour, leur Une à une seule et même personnalité à la fois sans qu’aucun évènement particulier ne l’explique ».
Le CORED rappelle qu’une campagne électorale est « un moment où les appareils politiques font des offres de programmes aux citoyens ».
Il invite donc les médias à « veiller à l’équilibre entre les différents candidats en lice afin que soit respectée la règle du pluralisme, un des fondements majeurs de la démocratie ».
Aussi appelle-t-il les médias à « s’inscrire dans cette dynamique en ayant à l’esprit » l’article 19 du Code de la presse qui stipule que « le journaliste et le technicien des médias ne doivent accepter aucun avantage, ni aucune promesse qui pourraient limiter leur indépendance professionnelle ou l’expression de leur propre opinion ».
De même, relève le CORED, l’article 1 de la Charte des journalistes du Sénégal dispose : « Considérer que le droit du public à une information juste et équilibrée prime sur toute autre considération ».
Pour le CORED, « toutes les listes sont équitables et la presse, dans sa diversité, doit éviter que les moyens financiers dictent la façon de couvrir les activités liées à la campagne électorale ».
L’organe d’autorégulation, engagé dans un travail de monitoring, assure que « les médias coupables de manquements, seront attraits, au besoin » devant son tribunal des pairs.
APS

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *