Lutte antimine en Casamance : Le CNAMS garde bon espoir malgré la raréfaction des ressources et des partenaires.

SOCIÉTÉ-Depuis son implantation en Casamance il y a plus de dix ans, le centre national d’action antimine se bat pour la dépollution de la Casamance conformément aux exigences de la convention d’Ottawa.

le dernier accident par mine dont la victime est un militaire dans la zone de Bissine, portant le nombre d’accidentés à 832, les enlèvements et autres menaces subis par les démineurs sur le terrain, le retrait de la plupart des partenaires techniques et financiers des programmes, le désir ardent de certaines populations déplacées et réfugiées de retourner au bercail abandonnés à cause en partie de ces engins de la mort, les mutations notées dans la stratégie du CNAMS et les perspectives, voilà entre autres les questions clarifiées par le directeur du CNAMS qui s’entretien ici avec cheikh Tidiane Cissé.

Gms/cheikh Tidiane Cissé

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *