Primes dérisoires : Louis François Mendy exprime sa profonde frustration envers la Fédération d’athlétisme

Louis François Mendy, champion d’Afrique aux 110m haies à Douala, au Cameroun, a exprimé une profonde frustration envers la Fédération sénégalaise d’athlétisme et le ministère des Sports. Malgré son titre prestigieux, il dénonce fermement les primes dérisoires qui lui ont été attribuées : seulement 50 000 FCFA du ministère des Sports et 30 000 FCFA supplémentaires de la part de la Fédération.

À travers une déclaration sur Instagram, Mendy critique vertement cette situation, soulignant que même les footballeurs comme Sadio Mané ou Gana ne se contenteraient jamais d’une telle somme.
« C’est malheureux d’être Champion d’Afrique au Sénégal. Être Champion d’Afrique au Sénégal ce n’est que de nom. Être Champion d’Afrique pour gagner une prime de 50 000 FCFA de la part du ministère des Sports, et une autre somme de 30 000 FCFA rajoutée à cette dernière par le président de la fédération. Mieux vaut aller jouer au football, car Sadio Mané ou Gana n’aurait jamais accepté cette somme. Je vous remets votre prime. Fier d’être Champion d’Afrique. Il est temps que cela cesse », a dénoncé Louis François Mendy sur son compte Instagram au lendemain de son sacre aux Championnats d’Afrique à l’épreuve des 110m haies.
Il exprime son désir que les athlètes sénégalais soient respectés et rétribués à leur juste valeur, pointant du doigt le manque de soutien financier adéquat ainsi que les conditions difficiles de préparation pour les Jeux Olympiques à venir.

« Je ne fais pas de comparaison avec les footballeurs. Je parle au nom de tous ces athlètes sénégalais qui ne sont pas respectés à leur juste valeur. Qu’on sache rétribuer les efforts et sacrifices des sportifs qui portent haut les couleurs du Sénégal. Les tickets de restauration, les frais médicaux, tout cela, ils ne gèrent rien… J’avais juste cela à dire. Ce n’est pas normal qu’on nous donne une somme de 80 000 FCFA. J’ai vu les félicitations du président de la République, j’en suis fier, mais il faut qu’il entende ça. Je ne peux pas attendre 23 millions du ministère pour qu’on vienne me remettre 80 mille FCFA », a renchéri Louis F. Mendy sur Wiwsport, hier, mercredi.

Il conclut en appelant à une prise de conscience et à un changement radical dans la manière dont les athlètes sont soutenus et récompensés dans leur pays.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.