Viols sur trois femmes : Mauvaise nouvelle pour Tariq Ramadan

La cour d’appel de Paris a décidé jeudi de renvoyer l’islamologue suisse Tariq Ramadan devant une cour criminelle française pour des viols sur trois femmes et écarté le cas d’une quatrième, a appris l’AFP auprès d’avocats de ce dossier.

Mes Laure Heinich et Laura Ben Kemoun, avocates de la quatrième femme qui accusait M. Ramadan, ont dénoncé une décision « incompréhensible ». Me Pascal Garbarini, l’un des avocats de M. Ramadan, a assuré que « le combat continue pour l’innocence » de son client.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.