Urgence à Kafountine : Le CSDH exige le retour au calme et la protection des droits humains

Dans un communiqué parvenu à Seneweb, le Comité sénégalais des Droits de l’homme (CSDH) exprime sa profonde préoccupation face aux récents événements tragiques survenus à Kafountine.  

 
 
En effet, depuis le début du mois de février dernier, la commune est secouée par une vague de violences nocturnes d’une brutalité extrême. Douze femmes ont été balafrées et mutilées, et une femme enceinte a été sauvagement assassinée devant ses enfants.
 
Face à cette situation dramatique, le CSDH insiste  sur une réponse respectueuse des droits humains pour rendre justice aux victimes et à leurs familles. Car, explique-t-il dans la note, «ces actes graves violent les droits fondamentaux, notamment le droit à la vie, à l’intégrité physique et à la sécurité, tous protégés par les engagements nationaux et internationaux du Sénégal ».
 
Le CSDH salue les mesures prises par l’État et les forces de défense pour rétablir la paix à Kafountine. Il appelle à des sanctions sévères pour toutes les personnes impliquées dans ces crimes odieux.
 
Par ailleurs, le comité recommande des actions urgentes et appropriées pour fournir une assistance médicale, psychologique et juridique aux victimes et à leurs familles. Il appelle également à une mobilisation collective pour éradiquer la violence et créer un environnement sûr et digne pour tous.
 
Cependant, le CSDH souligne l’importance d’une présence significative des forces de défense et de sécurité pour garantir la sécurité et le retour à la sérénité à Kafountine.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.